Notre blog SUR L'IMPRESSION 3D

Quelle imprimante 3D choisir chez TH Industries ?

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux Merci!! 💓

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Un nouvel article pour vous faire découvrir l'univers de l'impression 3D :)
machines à impression 3D

Je me suis souvent demandé quelle imprimante 3d choisir ? Ça faisait longtemps que j’avais envie de vous en parler mais comme vous le savez peut-être chez TH Industries on est full-project et ce n’est pas la passion qui manque.

Pourtant que ferions-nous sans nos merveilleuses machines ? Et bien on s’ennuierait, enfin, pour moi c’est sûr car je suis tombé dans la marmite quand j’étais petit. Quoi ? Oui c’était hier mauvaises langues.

Je vais vous parler de celles qui font mon bonheur depuis quelques années. Il s’agit de la D600 CreatBot, la TierTime X5 et la Sinterit Lisa 1.5. Alors, quelle imprimante 3d choisir ?

Vous avez déjà pu voir un aperçu de ces machines à impression 3D sur ma page Facebook et mon LinkedIn.

Qu’entends-je ? Vous n’êtes pas encore abonné ? Allez, allez on se motive et on clique. On dirait un vrai Youtuber, lol. Il ne manque plus que je vous dise d’activer la petite cloche pour les notifications…

Trêve de bavardage, découvrez dans la suite de mon article quelle imprimante 3d choisir chez TH Industries ?

 

Quelle imprimante 3d choisir ? La CreatBot D600 ce n’est pas une buse

 

Excusez mon jeu de mot un peu déplacé mais pour les afficionados de la D600, vous savez sans doute que CreatBot est l’un des premiers à avoir lancé une buse à ultra haute température à 420 degrés C sur le marché. Rien que ça !

Son extrudeuse à haute température permet de traiter une gamme diversifiée de filaments et ses ailettes de refroidissement diminuent la température du frein thermique de manière fiable et efficace.

Sa construction en acier métallique me donne une stabilité élevée pour l’impression 3D et prolonge aussi le cycle de vie du produit de l’imprimante 3D. C’est parfait tout ça !

quelle imprimante 3d choisir

La CreatBot D600 est faite pour l’impression 3D industrielle. Vous pouvez imprimer en 3D des objets et des composants volumineux jusqu’à 600 * 600 * 600 mm. C’est pas n’importe quoi, d’ailleurs son espace d’installation est 30 fois plus grand que n’importe quel autre imprimante 3D ordinaire sur le marché de masse.

Et oui chez TH Industries on pèse…Ok j’arrête.

Ce petit bijou est aussi adapté à l’environnement car sa chambre de construction est entièrement fermée et maintient toutes les influences environnementales à l’écart de vos impressions 3D. Gauchissement minimisé et moins d’humidité. En plus, la conception fermée réduit le bruit et maintient la température constante. Comment voulez-vous que je ne sois pas fier de mes machines ? Ça y est je me demande déjà quelle imprimante 3d choisir ?

Que dire de plus ? Ah oui, vous pouvez imprimer avec une très grande précision et produire des modèles volumineux et complexe de manière transparente et fiable.

Vous avez un écran tactile pour la contrôler et il existe de nombreuses options pour ajuster votre réglage.

Un dernier petit conseil : assurez-vous que votre modèle ne se déforme pas pendant l’impression 3D.

 

La TierTime X5, elle continue et continue…

 

Toujours dans le monde des jeux de mots à deux balles, excusez l’expression…La TierTime X5 est particulièrement innovante car elle offre une production quasiment continue grâce à son système de remplacement automatique du plateau.

Si vous faite partie du monde de l’industrie, elle pourrait bien vous aider à accélérer votre processus de fabrication.

La TierTime s’adresse aux entreprises qui misent sur la technologie d’impression 3D FDM.

quelle imprimante 3d choisir

Elle est capable d’éjecter automatiquement une impression terminée de son plateau et d’en charger une nouvelle en continu pour la prochaine impression.

Vous pouvez retirer le premier plateau grâce à une porte latérale et récupérer votre modèle avant de replacer votre plateau.

Quand je vous dis qu’elle enchaîne je ne plaisante pas, elle me ferait presque passer pour un bourreau de travail. Fait non négligeable, elle est simple à utiliser et peut charger 12 plateaux à la fois.

Au niveau du volume d’impression, le volume est de 180 x 230 x 200 mm avec une résolution de couche comprise entre 0,05 et 0,4 mm.

Elle dispose d’un écran tactile qui vous permet d’imprimer des pièces avec n’importe quel filament plastique, type PLA ou ABS.

Chez TH Industries on adore. Alors ? Une idée de quelle imprimante 3d choisir ?

 

La Sinterit Lisa 1.5

 

Non cette fois je suis sage, pas de jeu de mots. Pour le moment…

Une première version de la marque de ces machines à impression 3D avait proposé une machine de frittage de poudre à bas coût.

Avec la Sinterit Lisa 1.5, vous avez affaire à une machine qui présente un plus grand volume d’impression et une meilleure gestion de la température.

quelle imprimante 3d choisir

La Lisa 1.5 comprend une taille maximale d’impression de 245 mm sur l’axe Y. Sa taille de plateau d’impression est optimale et la zone d’impression peut être mieux chauffée et permet d’imprimer de plus grandes pièces. Elle comporte des joints plus serrés ainsi qu’un verre protecteur.

Au niveau de la maintenance de la machine, l’accès au couvercle de la machine est plus simple et la méthode de remplacement du verre de protection laser réduit le temps pour lancer l’impression et le temps de nettoyage.

 

La AON3D, le top du PEEK

 

La AON3D est une imprimante 3D PEEK professionnelle produite par un fabricant basé au Canada. Petit clin d’œil à Valérie, la petite Froggy de TH Industries.

Elle fait partie des machines à impression 3D à grand volume et ces éléments à haute température lui permettent d’utiliser des matériaux haute performance.

Elle est composée d’un double extrudeur indépendant et cela permet d’imprimer avec deux matériaux simultanément ou deux objets identiques à la fois.

Elle a des buses à hautes températures qui peuvent atteindre jusqu’à 470 degrés C Avec un diamètre par défaut de 0,6 mm.

Sa chambre et son plateau d’impression sont chauffés. Les moteurs et extrudeurs ont un système de refroidissement liquide.

 

Je ne devais vous en présenter que 3 machines à impression 3D mais je n’ai pas pu résister. Si l’on m’avait dit un jour que je serais chef de ma propre entreprise, je ne l’aurais pas cru et pourtant j’en ai fait du chemin.

De mes premiers boulots en conception de moules d’injection plastique aux imprimeries dans lesquelles j’ai évolué en utilisant des outils CAO en 2D puis en 3D pour enfin travailler sur de la 3D volumique. C’est une belle évolution que je suis fier de vous partager à travers mes machines.

A partir du moment où j’ai su ce que je voulais faire avec mes machines à impression 3D, je savais que j’entamais un virage important dans ma carrière.

Pas de proto, mais plus de pièces utilisables comme alternative à l’injection et à l’usinage.

C’est un métier où l’on apprend tous les jours, où l’on relève des défis, où l’on prend des risques mais c’est un monde à part et je l’adore.

Laissez nous votre commentaire

Merci pour votre visite

Notre mission… vous proposer la conception réalisation de pièces techniques résistantes et fonctionnelles en impression 3D. 

Continuez la lecture...

Suivez-nous sur Facebook

Découvrez nos vidéos

Vous voudriez en savoir plus sur l'impression 3D,
Inscrirez-vous à notre infolettre

Prototypage

Vous souhaitez produire des petites ou des grandes pièces ? Unitaires, prototypes ou en série ?

Parlez-nous de votre projet !

Demandez une consultation téléphonique au 06 95 87 61 58