du laser tracker à l’impression3D

du laser tracker à l’impression3D: je vous explique tout

Attention, gros pavé, genre 3615 je raconte ma vie.

Je pense qu’il est important que je vous explique comment on arrive à passer de la conception et réalisation d’outillage pour du laser tracker à l’impression 3D.

Tout d’abord, laissez moi vous expliquer en quelques mots mon parcours. (attention séquence émotion sortez les kleenex)

J’étais plutôt poursuivis par les études, donc la voie la plus courte m’allait très bien (je voulais faire plombier mais il fut un temps où c’était mal vu les études pro donc direction la filière technique), c’est pour ça qu’après un bac F10 (et oui ça n’existe plus c’était de mon vieux temps ça), j’ai fais un BTS plastiques composites. (dans le 9 – 2 comme disent les jeunes)

Cela m’a permit de faire mes armes dans la conception de moules d’injection plastique. J’ai fais 4 sociétés (2 en région parisienne où je suis né) et 2 dans les pays de la loire puis est né TH INDUSTRIES!!!!!! (janvier 2013)

Je n’aurai jamais imaginé à quel point concevoir des moules d’injection allait m’aider pour le futur.

Bref, le moule d’injection n’allant pas très bien, changement de cap de la direction on passe à l’aéronautique. Et me voilà , à concevoir les premiers supports cible pour laser tracker pour l’A380. C’était il y a, oh lalalalalalalalalalala presque 13 ans. Et depuis je n’ai plus quitté ce métier qui me passionne de plus en plus chaque jour.

Voilà pour ce qui est de la petite biographie pro. Rangez les kleenex on passe aux choses sérieuses!!!!!!

Donc , j’en reviens à mes moutons. Comment on passe du laser tracker à l’impression3D.

C’est très simple!!! Travaillant beaucoup pour l’aéronautique et principalement AIRBUS, je suis amené à voir tout un tas de nouvelles technologies. Il y a quelques années, j’ai vu l’apparition d’une FORTUS 900 (gamme ultra pro FDM de chez stratasys à l’époque tarif négocié pour airbus 400 000€).  Et là on me dit avec un aplomb de croque mort , voilà par quoi on va te remplacer. Glups! On m’a rassuré ce n’était pas pour tout de suite. Et effectivement, je fais toujours de l’outillage pour laser tracker ( ouf!!!!!)

Cependant, un jour (2ème trimestre 2013) on m’annonce qu’une partie de mes outillages ( un vulgaire chapeau de protection en alu) sera dorénavant fait en interne chez AIRBUS , pour occuper la machine. Donc on me conseille vivement d’investir car c’est l’avenir. En précisant, que l’on ne me donnera pas de boulot en impression3D, mais qu’ils seront ravis de savoir que je me suis équipé et que j’ai suivi leurs conseils. Re glups. Je repars, un peu abasourdis et je m’en vais à la quette du Graal!!!! En me posant une question décisive, j’achète quoi??????

Je parcours tout un tas de sites ( 3D natives, les imprimantes 3D, stratasys, 3D systems……) et j’arrive sur LA machine ( à mes yeux!)  la UP plus

La voici en action

Une fois la bête prise en main, j’ai décidé de passer à la vitesse supérieure. Travaillant pour des grands noms de l’industries il me fallait une machine pro.

Concevant des outillages mécaniques, j’avais besoin de produire des pièces résistantes et durables ( pour pas trop cher non plus, faut que cela reste rentable!!!) C’est tout naturellement que j’ai choisis le FDM de chez stratasys.

J’ai fini par choisir la dimension elite

Puis est arrivée la MOJO ( va falloir que je fasse un film sur elle)

Maintenant vous savez tout sur moi (enfin une partie)

Voilà le pavé est fini!

Si vous avez des questions soit c’est le formulaire contact ou par commentaires si dessous (j’aime bien les commentaires!!!) ou par mail contact@thindustries.fr

Pour me suivre, inscrivez vous à la newsletter (c’est là à droite)